MOBILITÉS SOUTENABLES

‹ Retour aux propositions 2020

La crise du Covid-19, qui s’est soldée par un effondrement des déplacements, souligne le poids de la convergence des objectifs sociaux et environnementaux sur la question de la soutenabilité des mobilités.

De fait, les transports concentrent 30 % des émissions totales de gaz à effet de serre (GES) en France, dont 94 % sont issues du transport routier, en 2016.

L’incontournable sujet de la décarbonation des mobilités ne peut cependant s’envisager qu’en l’associant aux questions d’inclusivité d’accès. En se penchant tout particulièrement sur les problématiques du transport des individus et des mobilités quotidiennes, le groupe de travail s’est interrogé sur la manière dont les employeurs pourraient agir pour rendre les mobilités plus propres, plus efficaces et plus accessibles.

Le mot des co-présidents

Laura Foglia

Cheffe des projets Mobilité

The Shift Project

Edward Arkwright

Directeur général exécutif

Groupe ADP

“Les mobilités font partie intégrante de notre quotidien et reflètent en cela les évolutions contemporaines qui dessinent une société plus écologique et sociale. Notre objectif premier est clair : encourager les mobilités les plus décarbonées, à savoir les mobilités actives et partagées, et inciter à la réduction des distances de déplacements. Dans les cas où l’utilisation de la voiture est indispensable, nous considérons urgent de privilégier l’utilisation de modèles légers et peu polluants. Par ailleurs, il est crucial d’appliquer des mesures spécifiques pour les individus en situation de fragilité socio-économique afin de les accompagner dans une transition écologique, solidaire et juste.”

Propositions

1

Conditionner l’implantation de tout employeur à un Plan de mobilité (PDM) permettant l’utilisation majoritaire de transports décarbonés pour les salariés et l’ensemble des parties prenantes externes

2

Renforcer le rôle du PDM employeur dans la poursuite de la stratégie bas carbone en mesurant son impact annuel et en élargissant son champ d’action au stationnement en entreprise

3

Instaurer pour tous les employeurs un compte carbone qui évalue l’empreinte de chaque salarié dans ses déplacements professionnels

4

Supprimer les avantages fiscaux sur les voitures de fonction et limiter leur octroi uniquement aux salariés qui peuvent démontrer qu’ils n’ont pas d’autre moyen de transport pour leurs déplacements domicile-travail

5

Aligner le barème d’indemnité kilométrique pour les voitures et les deux roues motorisés sur le barème inférieur (véhicules moins lourds)